Les traitements de la sclérose en plaques

Plusieurs traitements peuvent être utilisés dans la SEP : les traitements de fond de la maladie, le traitement des poussées et les traitements symptomatiques qui permettent d’améliorer un symptôme précis, comme la raideur, la fatigue, les troubles urinaires et les troubles de la marche. La recherche médicale dans la sclérose en plaques est très active. De nouveaux progrès sont réalisés chaque année.

Quels traitements peuvent vous être proposés ?

Une fois le diagnostic de SEP posé, le suivi de votre maladie repose principalement sur des visites régulières chez votre neurologue. Dès qu’il le jugera nécessaire, votre neurologue vous proposera la mise en route d’un traitement médicamenteux. Avant son instauration, il vous présentera les différentes options thérapeutiques dont vous pourrez bénéficier et discutera avec vous du mode d’administration le plus adapté, des effets secondaires éventuels de chaque traitement et de la manière de les gérer. Vous définirez ainsi ensemble la meilleure stratégie thérapeutique à adopter dans votre cas.
Au cours de l’évolution de votre SEP, plusieurs types de traitements peuvent être nécessaires : des traitements de fond de la maladie, un traitement des poussées et enfin des traitements symptomatiques permettant d’améliorer certains signes particuliers tels que les troubles de la marche, la raideur, la fatigue ou les troubles urinaires.

1- Les traitements de fond
Les traitements de fond de la sclérose en plaques visent à réduire la fréquence des poussées et à ralentir la progression du handicap. Ils peuvent être aujourd’hui administrés soit par voie orale, soit par voie injectable. Le mécanisme d’action diffère selon les médicaments. Ainsi, certains de ces traitements agissent plutôt en modifiant ou modulant la réponse immunitaire et sont dits « immunomodulateurs », tandis que d’autres bloquent cette réponse immunitaire et sont dits « immunosuppresseurs ». L’efficacité des traitements de fond de la SEP sur la réduction du nombre de poussées et la progression du handicap varie également en fonction du type de médicament, du patient lui-même et de l’évolution de sa maladie. Dès lors, le neurologue proposera le traitement le plus adapté à chaque patient et à sa maladie.

  • Les traitements oraux de la SEP
    Des traitements de fond de la SEP par voie orale sont à présent disponibles et permettent de traiter précocement les patients, dès le diagnostic. Ils agissent sur la fréquence des poussées et peuvent ralentir la progression du handicap et l’évolution de la maladie. Ils sont exclusivement prescrits par le neurologue et la prescription se fait sur une ordonnance particulière dite « pour médicament d’exception ». Leur prise est quotidienne et au long cours. Plusieurs molécules par voie orale existent désormais et le choix parmi elles dépendra principalement de l’activité clinique et radiologique (IRM) de la maladie, de son évolution, de la tolérance et de la sécurité d’emploi de ces médicaments.
  • Les traitements injectables
    Plusieurs traitements de fond de la SEP sous forme injectable existent également et ils ne peuvent être prescrits que par les neurologues. Ces traitements de fond injectables diffèrent entre eux en fonction de :

    • leur voie d’injection (sous-cutanée SC, intra-musculaire IM ou intraveineuse IV)
    • leur fréquence d’administration (tous les jours, tous les 2 jours, 3 fois par semaine, 1 fois par semaine ou 1 fois toutes les 4 semaines)
    • leur mécanisme d’action
    • leur efficacité sur les poussées et sur la progression du handicap
    • leurs indications
    • leur tolérance et leur sécurité d’emploi

Là aussi, le neurologue choisira parmi les différents traitements injectables, le médicament le plus adapté à chaque patient et à sa maladie.

2- Le traitement des poussées
Lors de la survenue d’une poussée, en particulier si elle est invalidante pour le patient, un traitement par corticoïdes peut être proposé. Il est administré en perfusions intraveineuses lentes (quelques heures) lors de courtes hospitalisations de 3 à 5 jours et est parfois dispensé en hôpital de jour. Un relais par des corticoïdes oraux à plus faibles doses peut être instauré mais n’est pas systématique. Quoi qu’il en soit, les cures de corticoïdes (IV ou orales) n’ont pas leur place au long cours dans le traitement de la SEP et restent donc ponctuelles. Elles sont indiquées au décours des poussées afin d’en diminuer la durée et l’intensité mais ne préviennent pas la survenue de nouvelles poussées.

3- Les traitements symptomatiques
Des traitements symptomatiques destinés à soulager certains symptômes particuliers pouvant être gênants dans la vie quotidienne des patients atteints de SEP existent et peuvent être pris en complément des traitements de fond. Il s’agit notamment de traitements visant à améliorer ou limiter la fatigue, la douleur, l’anxiété, les troubles urinaires, la spasticité (raideur d’un membre) et les troubles de la marche. De plus, au-delà des traitements symptomatiques médicamenteux, une prise en charge psychologique et des programmes de rééducation peuvent aider et soulager les patients.

Existe-t-il d’autres thérapies ?
Vous êtes nombreux à vous interroger sur les éventuels bienfaits de certaines médecines dites « douces » ou « alternatives ». Vous avez peut-être entendu parler d’acupuncture pour soulager la douleur, de sophrologie pour lutter contre le stress ou encore de régimes alimentaires fondés sur les oméga 3. En l’état actuel des connaissances, le recours à ces médecines alternatives n’est pas contre-indiqué mais il n’existe pas d’études rigoureuses évaluant leurs effets comme celles réalisées pour les traitements plus classiques. Toutefois, il est reconnu que pratiquer le yoga ou des séances de relaxation peut vous aider à vous détendre.

Application maSEP : Pour la gestion de ma Sclérose En Plaques au quotidien.

logoSEP

La sclérose en plaques, parlons-en !

Biogen France SAS, organise une journée d’information et d’échanges entre patients, proches et professionnels.

Lire la suite
L'Astuce du mois
Les aides à l'emploi

Il existe des aides statutaires ou financières destinées à maintenir le patient ayant une SEP dans son activité personnelle…

Lire la suite
Brochures
Téléchargez nos brochures

Ne vous laissez pas influencer par les idées toutes faites sur la SEP.

Lire la suite
Biogen
Transformons l'avenir de la SEP

Pour mieux nous connaître, consulter le site.

Lire la suite